AIRBUS, genèse d’un géant industriel

mercredi 7 octobre 2020 à 18h30

Gratuit, sur réservation
par Lew Bogdan

L’auteur de L’Epopée du ciel clair : de Lindbergh à l’Airbus revient sur la naissance d’Airbus devenu rapidement un géant de l’aéronautique que les États-Unis ne voyaient pas toujours d’un bon oeil… Une guerre industrielle, une bataille d’ingénieurs qui perdure encore aujourd’hui.

« Airbus, on, s’en doute, n’est pas le fruit d’une génération spontanée. Ni l’Europe aéronautique du reste. C’est d’ailleurs le seul grand « projet européen » réussi. Tout le monde chante cette aventure, voudrait en avoir été, ou le faire croire, alors qu’au départ, les hommes politiques européens ne l’avaient ni prévu, n’y ont pas cru, n’en ont pas voulu. Au sortir de la seconde guerre mondiale, l’aéronautique européenne est un vaste champ de ruines. Les Américains quant à eux, dominent à 90 %, non seulement la quasi totalité des routes aériennes mondiales, mais aussi l’industrie aéronautique et le monde entier, soumis à leur monopole, est leur marché captif. Quelques dizaines d’années plus tard, Airbus s’est hissé à la première place, rivalisant d’année en année avec le géant Boeing (qui incarne à lui seul la puissance aéronautique américaine), et ses avions sont présents dans tous les coins de la planète.

Un miracle ? Le feuilleton qui se joue sur ces quelques dizaines d’années, est digne du meilleur polar industriel. Le dénominateur commun à tous ses épisodes : la Guerre (Froide) aéronautique entre les USA et l’Europe pour la domination du ciel, car il faut bien l’appeler comme ça, par son âpreté et sa violence : procès récurrents et divers en incompétence industrielle, technologique, désinformation, fake-news, espionnage industriel, procès en concurrence déloyale, en financements occultes, boycott, embargo de matériels dit « sensibles », opérations de coercition pour l’achat de matériels militaires, opérations « nuit et brouillard » etc… On voudrait ainsi accréditer la thèse selon laquelle Airbus, fleuron de l’aéronautique européenne, serait toujours à la traîne des États-Unis et condamnée à le rester. Faut-il alors, pour contrer les thèses des inquisiteurs et faiseurs d’opinion d’outre-Atlantique et leurs porte-voix européens, rappeler que quasiment toutes les innovations technologiques, industrielles et même les stratégies commerciales des routes aériennes qui déterminent la configuration des avions d’aujourd’hui, sont européennes ? Faut-il toujours se laisser intimider et baisser la garde ? Cette (modeste) conférence ne peut pas avoir la prétention de traiter le sujet dans son ensemble. Tout au plus en tracerons-nous les quelques repères et marqueurs qui inciteront à le découvrir dans toute son ampleur et son importance aussi bien économique que politique. »

ci-dessus ©Mike Freer – Touchdown-aviation


Homme de théâtre, scénariste, écrivain, Lew Bogdan est un aussi passionné d’aviation.
Il dirigea successivement le Festival Mondial du Théâtre de Nancy, le Théâtre de Bochum (Allemagne), il fut Intendant Général de l’Opéra et Théâtres de Nuremberg (Allemagne) et enfin directeur général du Phénix-Scène Nationale de Valenciennes.
Il a publié plusieurs ouvrages dont L’Épopée du ciel clair – de Lindberg à l’Airbus (Hachette Littérature – Paris), Stanislavski, le roman théâtral du Siècle (Editions de l’Entretemps – Saussan), Fenia ou l’Acteur Errant dans un siècle égaré (Editions M.E.O – Bruxelles), Comme neige au soleil, le Festival Mondial du Théâtre (Editions de l’Entretemps, Paris)

Vous souhaitez plus d'informations sur cet événement ?